Créer une base de données avec SQL Server Management Studio

Comment créer une nouvelle base de données SQL Server avec SQL Server Management Studio – SSMS ? Dans ce tutoriel, nous allons voir comment ajouter une nouvelle base de données SQL Server. En effet, pour commencer, il est obligatoire de créer une base de données SQL Server pour commencer à créer et utiliser des objets SQL.

Il est possible d’effectuer presque toutes les opérations possibles sur une base de données SQL Server à partir de SSMS pour SQL Server Management Studio. Pour installer une instance de base de données sur votre machine, commencez par installer SQL Server 2017 ou 2019 par exemple. SSMS est téléchargeable ici sur le site officiel de MS.

Pour créer une base de données avec un script T-SQL, consultez cet exemple de code. Les deux options sont pratiques, si l’automatisation des déploiements est utilisée, alors l’option script est celle à privilégier.

Comment créer une nouvelle base de données avec SQL Server Management Studio ?

Tout d’abord, depuis le PC, ouvrez “Program Files” > “Microsoft SQL Server” et ensuite “Microsoft SQL Server Management Studio“.

Il peut y avoir une liste des bases de données existantes dans le SGBD, pour Système de gestion des bases de données, au moins la base de données système. Il suffit d’avoir suffisamment de privilèges.

Connectez-vous à l’instance cible, ici c’est le serveur localhost, qui est la machine locale. Cet exemple utilise l’authentification SQL Server :

Connexion avec SQL Server Management Studio pour créer une base de données
Connection au serveur localhost avec SSMS

Dans SSMS, sélectionner l’instance, ici c’est localhost, puis faire un clic droit sur “Bases de données” et sélectionnez l’option “Nouvelle base de données…” dans le menu contextuel.

Sur une version SSMS en Anglais : “Databases” puis “New Database…”

Créer une nouvelle base de données depuis SQL Server Management Studio

Ensuite, dans la fenêtre “New Database”, entrez le nom de la nouvelle base de données SQL Server. Nous appelons la base “DB2_ExpertOnly”. Car d’autres bases de données sont présentes sur le serveur.

Dans cet exemple, nous conservons tous les paramètres par défaut. Comme par exemple la taille de la nouvelle base de données avec 5 mégaoctets et la taille du fichier de log ou fichier journal initial, soit 1 mégaoctet. Les options Autogrowth et Maxsize par défaut sont respectivement de 10 % et illimitée.

Créer la base de données avec les options par défaut depuis SSMS

Cet exemple montre comment créer facilement une nouvelle base de données SQL Server. Et ce à partir de l’interface graphique utilisateur, sans aucune ligne de code. Ceci s’applique à toutes les versions existantes, avec quelques variations dans les options et l’affichage.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire