Les tables de dimensions en informatique décisionnelle




Qu’est-ce qu’une table de dimension en informatique décisionnelle? Les dimensions sont en quelques sortes des axes d’analyses. Les mêmes dimensions reviennent souvent dans les mêmes secteurs. Une dimension est en fait un arbre, l’objectif est de joindre les faits à une feuille. Avec cette jointure, les analystes peuvent ainsi calculer un agrégat avec un nœud, une branche ou l’ensemble du tronc.

Mettre en place une gestion simple de l’évolution des tables de dimension

La plupart du temps une table de dimension est dé-normalisée, cependant il faut toujours veiller à respecter la première forme normale. Il est préférable d’utiliser une clé physique générique sans aucun sens de type auto incrément qu’une clé logique afin de rendre plus simple la maintenance due à l’évolution des dimensions afin de simplifier les jointures avec la table de fait et de réduire son volume. Il existe certes différents type de processus servant à mette à jour une table, cependant il est très déconseillé de supprimez une ligne. Si vous n’avez pas envie de voir s’afficher des dimensions non désirées, utilisez le champ de type « état » avec, par exemple des statuts comme « Actuel », « Obsolète », etc.

 

Les dimensions multidimensionnelles comportent des hiérarchies

Afin de rendre plus simple le calcul d’agrégats ainsi que la production de rapports, il faut créer des dimensions qui respectent les hiérarchies fonctionnelles en place dans l’entreprise et l’activité modélisée, par exemple la dimension temps comporte une hiérarchie avec les années, les trimestres, les mois et les jours. D’ une manière générale il faut délimiter la hiérarchie des dimensions de manière stricte. Comme vous le voyez l’approche multidimensionnelle est n’est pas si compliquée, en fait elle est plutôt naturelle car elle doit refléter la structure effective de l’entreprise.

Une organisation peut compter jusque douze dimensions. Si vous vous retrouvez avec une ou plusieurs dizaines de dimensions, c’est que votre modèle est trop complexe, il doit être simplifié pour être plus flexible. Il faut garder en tête que la valeur ajoutée d’un système multidimensionnel et d’un système d’information d’aide à la décision en général est essentiellement due à ses dimensions et au fait que l’on peut les croiser.




Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*