T-SQL

Les opérateurs de comparaison T-SQL

Opérateurs de comparaison du langage T-SQL les plus courants avec des exemples. ong Voici une liste avec les opérateurs de comparaison et de logique couramment utilisés en langage T-SQL, avec des exemples de requêtes simple et complexe. Et aussi le code de création des tables d’exemple, ainsi que le résultat des requêtes. 1. Préparer les tables utilisées par les opérateurs T-SQL Les tables utilisées

T-SQL

Opérateur JOIN en T-SQL pour joindre les données

Exemple de requêtes avec l’opérateur JOIN écrites en langage T-SQL pour joindre les données de plusieurs tables. L’opérateur JOIN en T-SQL (Transact-SQL) permet de lier les lignes de deux ou plusieurs tables en fonction de conditions spécifiées. Il existe plusieurs variantes de l’opérateur JOIN, chacune avec ses propres caractéristiques et utilisations. 1. Scripts de création des tables d’exemple Voici comment créer des tables d’exemple

T-SQL

Les types de données SQL Server avec des exemples de code

Liste des types de données SQL Server pour créer des colonnes ou des variables en T-SQL. Voici la liste complète des types de données SQL Server, avec des exemples écrits en T-SQL (Transact-SQL) pour déclarer et instancier chaque type de données. En effet, en Transact-SQL, il existe plusieurs types de données qui peuvent être utilisés pour stocker différents types de valeurs dans une base

T-SQL

Requête GROUP BY en T-SQL pour agréger des données

Exemples de requêtes GROUP BY en T-SQL pour agréger les données d’une table avec SQL Server. La requête GROUP BY en T-SQL est une clause utilisée dans le code SQL Server ou SQL standard pour regrouper les lignes d’un résultat de requête selon une ou plusieurs colonnes. La clause GROUP BY est généralement utilisée avec les fonctions d’agrégation telles que SUM, AVG, MAX, MIN,

T-SQL

Requête SELECT CASE WHEN en T-SQL pour gérer les conditions

Exemples de requêtes SELECT CASE WHEN en T-SQL pour gérer les conditions depuis les valeurs des colonnes. La requête SELECT CASE WHEN en T-SQL est utilisée pour effectuer des tests sur une colonne de données et renvoyer différentes valeurs en fonction des résultats de ces tests. Cette requête est particulièrement utile lorsque vous voulez afficher des données de manière conditionnelle dans une requête SELECT.

T-SQL

Textes SQL Server de plus de 8000 caractères

Comment gérer les champs textes SQL Server de plus de 8000 caractères sans erreur ? Les champs VARCHAR et NVARCHAR sont limités à 8000 caractères avec SQL Server. Manipuler des champs textes supérieurs à 8000 caractères et le message suivant s’affiche : The text, ntext, and image data types are invalid for local variables.. Voici donc une solution pour contourner cette limitation des 8000

T-SQL

Découper un texte délimité avec SQL Server et les fonctions XML ou STRING_SPLIT

Comment découper un texte délimité avec les fonctions SQL Server ? Pour découper un texte délimité avec SQL Server, c’est à dire une variable ou une colonne avec un délimiteur de type virgule ou point-virgule, par exemple. En utilisant une requête SQL Server, vous pouvez couper une chaîne composée de texte, délimitée par des virgules, des points-virgules, des tabulations, des tirets, des tirets bas

T-SQL

Retourner des variables avec une procédure stockée SQL Server et OUTPUT

Comment créer une procédure stockée SQL Server pour retourner des variables avec OUTPUT ? Exemple de code T-SQL pour retourner des variables avec une procédure stockée SQL Server à travers les paramètres de sortie. La mise en place, l’instanciation et l’utilisation des paramètres de sortie d’une procédure stockée est similaire à celle des paramètres d’entrée. Utiliser la clause OUTPUT après le nom du paramètre pour

T-SQL

Supprimer une procédure stockée SQL Server sans erreur

Comment supprimer une procédure stockée SQL Server sans erreur, si elle existe ? Pour supprimer une procédure stockée SQL Server et éviter les erreurs, tester l’existence de la procédure dans la base SQL Server pour conditionner la commande DROP PROCEDURE. D’autre part, c’est une bonne pratique de toujours tester l’existence des objets SQL Server. En l’occurrence une procédure stockée avec la commande IF EXISTS.

T-SQL

Stocker une colonne SQL Server dans une variable avec séparateurs

Requête pour stocker le contenu d’une colonne SQL Server dans une variable, en ligne et avec des séparateurs. Tutoriel SQL pour lire et stocker le résultat depuis une colonne SQL Server dans une variable, et avec des séparateurs. Dans certains cas, il est utile de récupérer toutes les valeurs d’une colonne dans une variable T-SQL et d’ajouter un séparateur. Stocker le contenu d’une colonne