Le contrôle de gestion décisionnel

En observant l’évolution, en établissant clairement les objectifs, en mettant en œuvre les moyens adéquats. Le contrôle de gestion décisionnel vise à mieux maîtriser les performances d’une entreprise en essayant de prévoir les événements à venir. Le contrôle de gestion met à disposition et conçoit des outils pour le management de l’organisation. Il rend ainsi possible des évaluations de la performance, en d’autres termes il permet d’évaluer l’efficience.

D’autre part, si l’évaluation de la rentabilité d’une entreprise reste du domaine de l’analyse financière, quelques approches comme les tableaux de bords rendent possible la prévision de son évolution.

Les objectifs du contrôle de gestion décisionnel

Le contrôle de gestion rend possible la mesure de l’activité d’une entreprise. Le but est de contrôler mais également de piloter, malgré le fait que cette dernière idée a un caractère assez idéologique parfois critiqué. Le principe contestable du contrôle de gestion est que ne peut être gérer que ce qui est mesurable. Dans une optique d’amélioration du niveau d’organisation et d’intégration, il arrive que le contrôle de gestion se serve d’un progiciel de gestion intégré. Les PGI restent tout de même des solutions encombrantes et difficiles à manipuler, il faut donc faire appel à des outils périphériques.

La science de la prise de décision pour obtenir les meilleurs résultats

Dans cette section, nous verrons comment les startups ont plus de contrôle sur la prise de décision dans leurs entreprises que les grandes industries et les multinationales. La prise de décision est une compétence essentielle que les managers doivent maîtriser pour réussir.

L’impact des décisions au quotidien

C’est quelque chose que nous faisons tous les jours, même si nous ne le réalisons pas. Par exemple, lorsque vous décidez de l’heure à laquelle vous allez vous lever le matin, vous prenez une décision. Lorsque vous décidez des vêtements à porter pour le travail, vous prenez une décision. Lorsque vous décidez de ce que vous allez manger pour le déjeuner, vous prenez une décision.

Mais comment pouvons-nous prendre de meilleures décisions ? Qu’est-ce qui constitue une bonne décision ? Comment pouvons-nous être plus décisifs pour le succès de nos projets ?

La transformation du contrôle de gestion vers le décisionnel

Le contrôle de gestion a connu une évolution significative, en la concurrence s’est faite de plus en plus forte. La globalisation de l’économie y est pour beaucoup avec le développement considérable des technologies d’information et de communication, mais également à cause d’une approche marketing qui anticipe la demande grâce à la comptabilité analytique.

L’évolution est passée de l’époque industrielle à celle de l’informatique. Ce qui entraîne directement un changement du contrôle de gestion. Il y a quelques années il calculait les écarts budgétaires, aujourd’hui il fait partie de la tactique de pilotage du changement.

Il sert directement relevant à la direction générale en passant par le service marketing. Ce changement passe par l’évolution du contrôle fait par le système d’information. L’une des tâches les plus importantes du contrôle est l’audit du SI (système d’information). Le contrôle utilise de plus en plus des outils d’évaluation. Le contrôle doit également prendre en compte des notions plus abstraites telle que des contradictions au sein d’une organisation.

Les avantages de la prise de décision automatisée pour les startups et les grandes entreprises

Le contrôle de gestion décisionnel automatisé est le processus de contrôle des décisions prises par un système informatique. Il est également connu sous le nom de prise de décision pilotée par les données. Ce processus peut être automatisé ou géré manuellement.

Cette section traite du processus de contrôle des décisions qui sont prises par un système informatique. Et donc de la façon dont il peut être automatisé ou géré manuellement.

Une startup est une entreprise qui vient de démarrer. Les startups sont souvent peu rentables, mais elles ont le potentiel de se développer rapidement et de gagner beaucoup d’argent.

Il existe de nombreux avantages pour les petites entreprises à automatiser leurs opérations grâce aux nouvelles technologies. L’automatisation peut améliorer l’efficacité et la précision, faire gagner du temps et de l’argent. Et augmenter la productivité et créer des opportunités de croissance.

En même temps, l’automatisation présente également des inconvénients. Il peut s’agir de risques plus élevés de violations de la sécurité ou de fuites de données, voire d’une perte de contrôle du processus commercial lui-même.

Modèle de prise de décision et de contrôle de gestion (DMM)

Le contrôle de gestion décisionnel est aussi appelé DMM. Le modèle DMM (Decision Making Management Model en Anglais) est un cadre conceptuel pour la gestion de la prise de décision. Il s’agit d’une manière d’organiser et de catégoriser les différents types de décisions qui doivent être prises dans la gestion d’une organisation.

Le modèle DMM comprend trois types de décisions :

  • Les décisions stratégiques : Ce sont les décisions les plus importantes car elles affectent la direction et le succès futurs d’une organisation. Elles sont généralement prises par la direction générale ou par un conseil d’administration.
  • Décisions tactiques : Il s’agit de décisions rapides que les gestionnaires prennent en fonction de leurs connaissances et de leur expérience afin d’atteindre des objectifs à court ou moyen terme.
  • Les décisions opérationnelles : Il s’agit des décisions quotidiennes que les gestionnaires prennent pour assurer le bon fonctionnement de l’organisation.

Cet article expose les différents aspects du contrôle de gestion décisionnel et comment le management évolue vers des décisions de plus en plus basées sur les chiffres et les données. Voici d’autres ressources sur l’IT et les tendances du logiciel en tant que service ou SaaS.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*