La virtualisation des données

La virtualisation des données décrit le processus d’abstraction des systèmes disparates. Comme les bases de données, applications utilisateurs, stockages de fichiers, sites Web, fournisseurs d’applications de traitements des données, etc.. Et cela à travers une couche unique d’accès aux données. Qui peut être n’importe système ou technologie d’accès aux données d’entreprise.

Cette abstraction permet aux clients d’accéder à leurs données en utilisant une couche de données unique. Et avec des possibilités d’utiliser un format, une structure, une standardisation plutôt que de faire gérer au client plusieurs outils et de démultiplier les outils à maîtriser.

Qu’est-ce que la virtualisation des données ?

Premièrement, la virtualisation des données est une technologie permettant d’accéder à des informations provenant de plusieurs sources dans une seule vue et de les utiliser pour effectuer des requêtes, des rapports, des analyses et d’autres tâches. Il peut être utilisé pour combiner différents types de données provenant de systèmes disparates ou même de différentes organisations en une seule vue logique.

Ce concept est couramment utilisé dans l’intégration de données, la business intelligence, les services orientés architecture des données de services, le cloud computing, la gestion des données et la gestion des données maître virtuel.

La virtualisation des données améliore les opérations

La virtualisation des données est un processus qui permet de connecter des sources de données disparates et de les rendre disponibles pour une utilisation dans une seule application unifiée. C’est une technologie importante pour toute organisation. Il a la capacité d’améliorer les opérations commerciales en facilitant la gestion des données dans plusieurs départements, en améliorant la qualité des services et en augmentant l’agilité pour répondre aux besoins des clients.

La virtualisation comme une couche d’abstraction

Deuxièmement, elle permet l’abstraction des données et facilite leur accès. En effet, les données ne sont pas réellement déplacées, mais elles sont mises à disposition de manière à ce que l’utilisateur puisse y accéder et interagir avec elles comme s’il interagissait avec ses sources de données traditionnelles.

La virtualisation des données offre une solution aux organisations qui ont besoin de partager des informations entre plusieurs systèmes et applications. Les données sont accessibles sans avoir à passer par toutes les étapes impliquées dans la connexion à chaque système ou application séparément. Et donc toutes les contraintes techniques que ces étapes impliquent.

Les fonctionnalités et options des logiciels de virtualisation

Le concept de la virtualisation des données est souvent couplé à des outils de Business Intelligence, SOA, Cloud Computing comme le SaaS, aux technologies de recherche pour les entreprises, au Master Data Management. Les logiciels de virtualisation de données font partis d’une technologie globale de gestion qui fournit tout ou partie des fonctionnalités suivantes:

  1. Abstraction : Il résume les aspects techniques des données stockées, telles que l’emplacement, la structure de stockage, l’API utilisée, le langage d’accès et la technologie de stockage, c’est à dire le SGBD.
  2. Accès aux données virtualisées : La connexion à différentes sources ou systèmes de données et l’accessibilité depuis un seul endroit logique.
  3. L’intégration et la transformation des données : Afin d’améliorer la qualité et l’intégration des données en fonction des besoins de multiples sources.
  4. La fédération des données : Elle combine des ensembles de données hétérogènes provenant de divers systèmes sources multiples.
  5. La fourniture des données flexibles : Elle sert à publier des ensembles de résultats ou de services de données exécutés par une application consommatrice ou à la demande des utilisateurs.
  6. La virtualisation des données : Elle doit mettre en œuvre des fonctions pour le développement d’applications, l’opérationnel et le management.

Les avantages de la virtualisation des données dans la gestion de l’infrastructure

Les avantages de la virtualisation des données dans la gestion de l’infrastructure IT sont nombreux. Par exemple des économies de coûts à l’amélioration des informations commerciales. Les solutions DV consolident plusieurs bases de données et réduisent les licences en éliminant la réplication. Cela réduit les coûts d’infrastructure grâce à l’automatisation de la plate-forme.

Ces changements permettent des traitements rapides et donc une livraison accélérée de nouveaux services IT.

Le thème du big data est également impacté par les méthodes de DV car elles permettent de mieux gérer certains défis techniques.

Comment la virtualisation des données résout les problèmes de Big Data

Le terme « big data » permet de décrire un grand volume de données créé par des sources hétérogènes. Difficile à gérer avec les systèmes traditionnels de gestion de bases de données. Le volume de mégadonnées généré dans le monde d’aujourd’hui a augmenté de façon exponentielle par rapport à il y a 10 ans. En effet, nous générons chaque jour de plus en plus de données, des publications sur les réseaux sociaux. Mais aussi des commentaires de blog aux transactions des clients et au trafic Web.

Le problème avec ce volume élevé de données est qu’il devient difficile pour les organisations de le gérer. Et de l’analyser, de le stocker et d’extraire des informations à partir des données. Cela conduit à son tour à des processus de prise de décision plus lents, à une perte d’avantages concurrentiels.

La virtualisation des données résout ces problèmes en utilisant une solution logicielle pour stocker les données de manière unique sans compromettre leur accessibilité ou leurs performances.

Virtualisation et Big Data

Le big data désigne donc tout type d’informations trop volumineuses ou complexes pour être traitées à l’aide des méthodes ou SGBD traditionnels. Il comprend des ensembles de données, des modèles et d’autres formes de connaissances.

La virtualisation peut nous aider à gérer le big data, car elle nous permet de créer des copies virtuelles de ressources physiques et de les rendre disponibles à la demande.

La virtualisation des données présente de nombreux avantages, notamment :

  • Réduire la complexité des transformations de données
  • Fournir une vue unifiée des données sur toutes les sources
  • Permettre l’accès en libre-service aux outils d’analyse de données

Virtualisation des données et cloud computing

La virtualisation des données est une technologie qui permet aux organisations de déplacer leurs données dans le cloud. Ce sans avoir à les transférer dans leur intégralité. Le rôle de la virtualisation des données dans le cloud computing est de fournir un accès facile aux données. Ces données stockées en dehors de l’organisation.

Elle permet également aux organisations de répondre à leurs besoins en matière de données. Et de maintenir leurs exigences en matière de confidentialité et de sécurité. La virtualisation des données permet d’accéder aux données tout en respectant les exigences de confidentialité et de sécurité.

La virtualisation des données offre de nombreux autres avantages, tels que :

  • Réduire le temps nécessaire pour déplacer les données dans le cloud.
  • Réduire le coût de déplacement des données dans le cloud.
  • Utilise différents types de systèmes et de technologies de stockage. Il est possible de choisir ce qui convient le mieux à votre organisation.

Conclusion sur les avantages et les inconvénients de la virtualisation des données

Enfin, la virtualisation des données présente plusieurs avantages et permet l’intégration, le nettoyage et la gouvernance des données.

La virtualisation des données présente également des inconvénients. Elle ne peut pas être utilisée pour l’accès aux données en temps réel. Elle prend aussi plus de temps à traiter que les méthodes traditionnelles. Et il n’existe pas d’interfaces standard pour les systèmes de gestion des bases de données.

La virtualisation des données est donc une approche rentable pour contrôler les données et les utiliser selon vos besoins. Les avantages sont l’intégration, le nettoyage et la gouvernance des données.

Cependant les inconvénients existent, comme l’absence d’interfaces standard pour les systèmes de gestion des bases de données. Et un allongement du temps de traitement par rapport aux méthodes traditionnelles.

D’autre part, un thème important et qui prend de plus en plus d’ampleur dans le futur est le concept de logiciel en tant que service ou SaaS.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*