T-SQL

Tester et supprimer une vue SQL Server si elle existe (If Exists)

Comment test et ensuite supprimer une vue SQL Server avec une requête T-SQL uniquement si elle existe dans la base? Voici comment tester l’existence d’une une vue SQL Server avant de la supprimer. Utiliser ce script comme un exemple pour tester l’existence de la vue avant de la supprimer. Supprimer une vue SQL Server si elle existe pour éviter les erreurs avant la suppression

SSMS

Option SSMS pour vérifier si un objet existe

Comment ajouter ou supprimer l’option pour vérifier si un objet existe depuis SQL Server Management Studio (SSMS) ? Pour ajouter dynamiquement le contrôle d’existence avant de générer l’instruction pour créer les objets SQL comme les tables, les vues, les fonctions ou les procédures stockées, c’est simple. Il suffit d’activer l’option SSMS pour vérifier l’existence des objets dans votre logiciel SQL Server Management Studio. Par

MySQL

Créer une table avec MySQL

Pour créer une table avec MySQL, commencer par se connecter au serveur MySQL depuis PHPMyAdmin. En effet phpMyAdmin (PMA) est l’interface centrale pour gérer les bases de données et les tables MySQL. MySQL est une base de données Open Source c’est à dire que c’est un logiciel libre. Commencer par se connecter au serveur MySQL depuis un navigateur web comme Google Chrome ou Firefox

T-SQL

Taille des tables SQL Server et espace disque

Lister la taille des tables SQL Server et l’espace disque est pratique pour analyser l’utilisation du disque pour chaque table. Trois façons différentes, mais similaires sont présentées ici. Le but, afficher les tables SQL Server et l’espace disque utilisé par chaque table. La troisième solution montre également le nombre de lignes pour chaque table. Afficher les noms des tables SQL Server avec leur taille

T-SQL

Liste des types de tables définies par l’utilisateur

Comment lister les types de table définies par l’utilisateur dans une base de données SQL Server ? Tout d’abord, les utilisateurs déclarent le type de table définie par l’utilisateur. C’est une structure de table particulière dans la base de données, réutilisable, nommée avec l’abréviation UDT. Cette UDT est réutilisable dans la base de données, ce n’est pas une table système. C’est une bonne pratique

days of calendar
T-SQL

Dernière date de mise à jour d’une table SQL Server

Comment obtenir la dernière date de mise à jour d’une table dans une base de données SQL Server ? Vérifier le dernier accès et la dernière mise à jour avec une simple requête SQL ? Grâce aux tables du système de gestion des bases de données relationnelles SQL Server, une requête permet d’afficher les dernières modifications effectuées. On peut l’appliquer à n’importe quelle table

T-SQL

Modifier une table SQL Server (ALTER TABLE)

Comment modifier une table SQL Server à l’aide de la commande ALTER TABLE ? Il suffit de se connecter au serveur hébergeant l’instance, la base de données et la table et d’exécuter une requête ALTER TABLE SQL Server. Le but est de mettre à jour une table déjà existante pour adapter sa structure par exemple. Ou les contraintes associées à la table. Le script

T-SQL

Créer une table SQL Server avec une clé primaire

Comment créer une table avec une clé primaire dans SQL Server ? Une clé primaire de base de données est conçue pour permettre à une valeur unique d’identifier une ligne dans une table. Tout d’abord, quel est l’objectif d’une clé primaire ? Et surtout, quelle est la définition d’une clé primaire ? Une clé primaire garantit qu’une seule ligne unique correspond à un identifiant

T-SQL

Modifier une vue SQL Server (Alter View)

Comment modifier une vue SQL Server avec un script T-SQL ? Cet exemple de code permet de modifier une vue existante. Il suffit d’utiliser la commande générique ALTER et VIEW. Par exemple pour supprimer une colonne de la vue existante ou encore ajouter une colonne calculée à partir d’autre colonnes de la table source. Modifier une vue SQL Server existante avec un script Alter

T-SQL

Requête Insert or Update SQL Server

Comment écrire une requête SQL Server Insert or Update, c’est à d’insertion ou de mise à jour ? Voici deux solutions différentes, rapides et faciles pour écrire une requête de type “UPDATE OR INSERT”. En d’autres termes, pour éviter l’erreur SQL Server “Cannot insert duplicate key in object”, “The duplicate key value is” car la ligne en question existe déjà dans la table cible.